-A +A

Binarité vs Continuum ? Genre, ethnicité et handicap

A la lumière des travaux de déconstruction des binarités raciales et sexuées, mais également entre personnes handicapées et valides, cette journée d’étude propose d’interroger la pertinence des concepts de binarité et de continuum.
Elle se tiendra de 9h30 à 17h45, le 18 mars 2016, à l’université Paris Diderot, bâtiment Olympes de Gouges, salle 720.

Les bicatégorisations (femmes/hommes, Noirs/Blancs, valides/handicapés) font partie de notre univers mental et sont souvent perçues comme des données naturelles.

La dichotomie raciale est la première à être remise en cause au XIXème siècle dans les travaux de Charles Darwin. En se plaçant d’un point de vue biologique, il souligne le gradualisme des espèces animales et végétales. Dans cette logique qui place l’humain dans le règne animal, Darwin est amené à douter de la pertinence du concept de races humaines privilégiant un continuum de l’espèce humaine. La théorie de l’évolution a ainsi ouvert la voie à un regard critique sur la biologisation des rapports sociaux.

Aux débuts des années 1970, les féministes forgent le concept de genre comme construction sociale par opposition à celui de sexe, vu comme une donnée biologique (Ann Oakley). En dépit de l’existence de personnes « hermaphrodites », il faudra attendre la fin du XXème siècle pour que la binarité absolue des sexes mâle et femelle soit déconstruite, à son tour, par de nombreux chercheur·e·s, notamment Anne Fausto-Sterling. On assiste donc à une double déconstruction des binarités, aussi bien biologiques que sociales.

Dans le sillon de ces travaux, les études sur le handicap questionnent, elles-aussi, la démarcation opposant personnes handicapées/personnes valides.

> Retrouvez le PDF iconpefh_journeebinaritecontinuum_programme_20160318.pdf (390.33 Ko) (pdf -391 Ko)

Femmes et handicaps : discriminations et résistances

Cette journée d’études interroge la construction du genre et du handicap à travers les discours et la manière dont ceux-ci ont pu être détournés en outils de discrimination.

Genre, 'race' et handicap : vivre ensemble dans la sphère publique

Pour cette journée d’études, le groupement du GRER, de la SAGEF et du Pôle Egalité Femmes Hommes interroge l’impact des mesures anti-discriminatoires en faveur des personnes en situation de handicap, à travers une perspective intersectionnelle.