-A +A

De la concurrence à la convergence des mémoires

Le 21 mars 2016, le PEFH co-organise avec la sociologue Natacha Chetcuti-Osorovitz la journée d'études De la concurrence à la convergence des mémoires : recherches, pratiques pédagogiques et interventions sociales.
La journée se tiendra de 9h à 17h30 à l'université Paris Diderot, bâtiment Halles aux farines, Entrée E, 5ème étage, salle des thèses.

Depuis les années 1990, et plus particulièrement depuis le début des années 2000, la société française connaît une surenchère de concurrence victimaire et mémorielle dont l’impact politique, législatif et social est important.
La mémoire, qu’elle soit incarnée par la loi, les institutions mémorielles, les témoins de l’histoire, la société civile, et/ou les discours critiques des individus touchés, ne peut pas être appréhendée sans une analyse croisée entre niveau individuel et niveau collectif.
Les enjeux socio-historiques et politiques sont au cœur du processus d’émergence d’une mémoire collective.
En articulant pratiques professionnelles, recherches et interventions sociales, deux grandes thématiques seront abordées lors de cette journée : la (mise en) concurrence des mémoires et l’émergence d’une dynamique de convergence, dans le respect des spécificités de chacune.

> Retrouvez le Programme de la journée (pdf -145 Ko)