Vous êtes ici

programme PAUSE
-A +A

Soutien à Pinar Selek

L'IRD, le CNRS, le Collège de France, les universités Nice Sophia Antipolis et Paris Diderot soutiennent la chercheuse Pinar Selek, menacée d’une condamnation à perpétuité en Turquie.

Pinar Selek, sociologue, écrivaine, est maitresse de conférences et chercheuse à l’unité de recherche migrations et sociétés (URMIS[1]). Elle est notamment accueillie dans le cadre du Programme national d'aide à l'accueil en urgence des scientifiques en exil (PAUSE) porté par le Collège de France.

Après quatre acquittements, Pinar Selek est aujourd'hui à nouveau menacée d'une condamnation à perpétuité par la Cour suprême turque. Cet acharnement juridique et politique trouve son origine dans les premières recherches en sociologie de Pinar Selek, à la fin des années 1990, sur la question des minorités, notamment kurdes, en Turquie.

Cette condamnation serait un danger direct pour sa famille restée en Turquie et elle signifierait également la confiscation et l’interdiction des ouvrages de Pinar Selek en Turquie.

L'IRD, le CNRS, le Collège de France et les universités Nice Sophia Antipolis et Paris Diderot tiennent à réaffirmer leur soutien à Pinar Selek et dénoncent une attaque à l'indépendance et l'autonomie de la recherche.

Mots clés >

La presse en parle...

A lire sur le site de France Inter : Accusée de terrorisme, une chercheuse turque a trouvé refuge en France par Sophie Bécherel

 

 

Laboratoire

Unité de recherche Migrations et Sociétés

L’Unité de Recherche Migrations et Société (Urmis, UMR 7032) est un laboratoire spécialisé dans l’étude des migrations et des relations inter ethniques associant le CNRS et les universités de Paris Diderot et Nice-Sophia Antipolis.